Maladie d'Alzheimer: Les croyances.

Nécessité d'une meilleure éducation du public.

Plan d'Aups le 8 août 2011.

"Il y a deux façons de se tromper : l'une est de croire ce qui n'est pas, l'autre de refuser de croire ce qui est."

Sören Kierkegaard, Philosophe et théologien danois, 1813-1855

Le 20 juillet 2011 à Paris, lors de la Conférence Internationale Alzheimer, il a été présenté les résultats d'un sondage effectué auprès de 2679 personnes adultes de + de 18 ans, en France, en Allemagne, en Pologne, en Espagne et aux Etats Unies. 

A l'initiative d'Alzheimer Europe, ce sondage réalisé par la Harvard School of Public Health, a été financé par une subvention éducative de Bayer.

Une grande majorité des participants affirme consulter un médecin dés l'apparition de troubles de la mémoire ou les symptômes de confusion et indique que la maladie d'Alzheimer est la maladie la plus crainte après le cancer.

Beaucoup de sondés, surtout en dehors des USA, ne savent pas que la maladie est irrémédiable.

27 à 63 % croient qu'il existe un traitement efficace pour ralentir la maladie d'Alzheimer et rendre les symptômes moins graves.

38 à 50 % pensent qu'un test fiable permet de déterminer si une personne est dans les premiers stades de la maladie.

Aucune de ces affirmations n'est vraie.

John Ringman (professeur agrégé de clinique à l'UCLA, Département de neurologie Easton, Centre de recherche maladie d'Alzheimer) estime encourageant la sensibilisation du public à consulter un médecin dés l'apparition de symptômes. Tant qu'à la croyance au diagnostic "fiable" et au traitement "efficace" il considère nécessaire une meilleure éducation du public.

Nous aussi! 

Beaucoup de responsables, Médecins, Politiques et médias, "biens pensants", propagateurs de fausses réalités, ont du travail à faire, surtout sur eux-mêmes et leur éthique humaniste.

Jean-Claude Caudéran

 

 
< Précédent   Suivant >
facebook

hardy

 
Cliquer pour télécharger la présentation
(L'Amitié - Françoise Hardy)

Qui est en ligne

Visiteurs: 1100708