Constat d'une situation

On estime à plus de 100.000 par an (on ne sait toujours pas 'exactement) le nombre de personnes atteintes de la Maladie d'Alzheimer. Cela veut dire aussi que 100.000 personnes meurent chaque année de cette maladie bizarre. Mais il faudrait aussi compter les dommages collatéraux. 90% des malades vivent à domicile.
A domicile, 80% des aidants sont les conjoints et 40% d'entre eux meurent avant leur malade! (étude EPOCH réalisée entre 2000 et 2001, financée au niveau européen, effectuée sur l'initiative d'Alzheimer Europe).

Une expérience:

Depuis maintenant six années, (j'ai aujourd'hui 65 ans, mon épouse 64), j'assume auprès de mon épouse atteinte de la maladie d'Alzheimer ma présence, mon aide, mon soutien et mon affection, 24 heures sur 24,  ceci sans moments de répit. Les signes d'évolution démontrent les prémices de l'entrée dans la dernière phase.
D'aucun disent, il y a des maisons d'accueils, bien sûr, mais qui sont des facteurs d'aggravation au même titre que l'hospitalisation. Nous avons essayé en 2001, nous avons été dans l'obligation d'arrêter à la demande du médecin traitant et du médecin responsable de la maison d'accueil. Mon épouse au bout de deux journées n'a pas supporté.

Enfin, vit-on depuis 45 ans avec son épouse qui a élevé nos enfants, pour l'abandonner à d'autres personnes, même si très compétentes, mais qui ne donnerons jamais autant d'affection que l'époux, l'épouse, l'enfant, la famille du malade.

Ne voit-on pas souvent les états sanitaires calamiteux dans lesquels ils nous sont rendus nos malades d'Alzheimer après une hospitalisation, une opération chirurgicale… ?

Le maintien à domicile:
L'état se doit de promouvoir ses actions sur l'ensemble du territoire. Sa politique ne peut être que globale. Elle ne peut en aucun cas favoriser une population plus qu'une autre. Les populations provinciales doivent bénéficier au même titre que les populations parisiennes, des même avantages.

L'état se doit d'être au-dessus des querelles de pouvoir entre la médecine publique et la médecine libérale. Le parlement doit veiller et s'assurer de l'équité dans l'application des politiques sur l'ensemble du territoire pour ne pas laisser des pans entiers dans l'oubli.

Le Plan Solidarité Grand Age répond sous une forme globale à la nécessité de promouvoir une politique répondant à une situation existante:
90% des malades atteints de la maladie d'Alzheimer sont maintenus à domicile.
Les actions envisagées vont dans le bon sens:

·         Assurer une présence médicale sur l'ensemble du territoire.

·         Développer et diversifier l'aide à domicile.·         Créer un droit au répit pour les aidants familiaux.

·         Mettre en place des formules innovantes sur le modèle du « baluchon » canadien.

·         Créer de nouvelles formes de logement.

Le plan précise pour la mise en place de « baluchon »:
- la rémunération du professionnel pourra être assurée en tout ou partie par l'allocation personnalisée à l'autonomie (APA) ou l'aide sociale;
- il sera bien sûr également possible de recourir au chèque emploi service universel -CESU- (éventuellement abondé par une collectivité locale, une caisse de retraite, une caisse de sécurité sociale ou une entreprise) ;
une liste des professionnels volontaires pour être recrutés sur des missions courtes sera tenue par les Comités de liaison, d'information et de coordination (CLIC).

Bien des personnes dans les Services des Conseils Généraux de nos Département, agissent avec conviction et beaucoup de professionnalisme. Je le dis par expérience.
Nous pouvons, j'en suis persuadé, leur faire confiance pour que ce plan de solidarité principalement au niveau du maintien à domicile et des formes de répits des aidants, soit appliqué et développé, dés lors que les moyens de financement seront affirmés par l'Etat (lundi de Pentecôte) et définis clairement dans les actions (budget) de nos élus locaux.
La loi est applicable sur tout le territoire, qu'elle que soit l'idéologie de chacun. C'est çà la République.
Nous y veillerons.

Plan d’Aups, 6 juillet 2006

 
< Précédent   Suivant >
facebook

hardy

 
Cliquer pour télécharger la présentation
(L'Amitié - Françoise Hardy)

Qui est en ligne

Visiteurs: 1084579