La prise en charge à domicile

Déroulement de la prise en charge et de l'intervention à domicile.

Lors de la réunion le 14 novembre 2007 dans les services de la DDASS du Var, portant examen de notre demande d'autorisation de création du Service Polyvalent Alzheimer Domicile, pour le maintien à domicile des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et favoriser les répits des aidants familiaux, en présence des représentants du Conseil Général du Var, la DDASS nous a demandé de bien vouloir préciser le déroulement de la prise en charge à domicile.

Ce qui a été fait le 22 décembre 2007 conjointement à la DDASS et au Conseil Général.

Il a été rajouté dans le texte du dossier chapitre 1 le paragraphe:

-1-1-d. Déroulement de la prise en charge et de l'intervention à domicile.

La prise en charge s'effectue à la demande du malade et ou de l'aidant familial sur proposition du médecin traitant.

Evaluation des besoins:

La Coordination évalue la situation présente du malade et de l'aidant familial, en fonction de l'évolution de la maladie, sous l'autorité du médecin traitant,

- au niveau des soins (malade, aidant), recense l'existant, évalue les besoins à court et moyen terme,

- au niveau du soutien et de l'accompagnement du malade, définit les besoins et leurs évolutions,

- au niveau de l'aidant familial, évalue son rôle (soins, soutien et accompagnement du malade) évalue sa propre situation et ses besoins de répits.

La Coordination prend en compte les situations existantes d'aide sociale du Conseil Général (APA, ACPT, PCH, le projet de vie défini du CG ou de la MDPH), de couverture de la CPAM, des intervenants médicaux au domicile, propose les révisions si nécessaire, d'autres solutions d'aide sociale (retraite complémentaire par exemple), monte les dossiers en assure le suivi.Définition globale d'intervention:

La Coordination définit avec le malade et l'aidant familial, sous le contrôle du médecin traitant, en fonction des aides sociales acquises et ou, des possibilités financières de la famille:

- le programme des interventions journalières au niveau des soins, du soutien psychologique, en intégrant les interventions existantes et leur complémentarité dans l'accompagnement (stimulation cognitive, stimulation musculaire…),

- le programme hebdomadaire de soutien et d'accompagnement des actes essentiels de la vie du malade,

- le programme annuel de remplacement de l'aidant familial pendant ses répits;

- le carnet global de suivi journalier.L'intervention:

La Coordination propose à la famille, après avis du médecin traitant, l'intervenant(e) soignant(e), formé(e) à ce type d'intervention et son (sa) suppléant(e).

Une période d'essai de un mois, renouvelable une fois, doit permettre une adaptation réciproque.

L'intervenant soignant assure et assume le programme global d'intervention, tient, au jour le jour, le carnet global de suivi, note ses observations journalières en même temps que celles de l'aidant familial, tient informé la Coordination de tous les problèmes rencontrés, effectue un rapport hebdomadaire sur son intervention.

La Coordination effectue mensuellement une évaluation de l'intervention en présence du malade, de l'aidant familial et de l'intervenant(e), rend compte au médecin traitant.

 

Plan d'Aups le 22 décembre 2007

 
< Précédent   Suivant >
facebook

hardy

 
Cliquer pour télécharger la présentation
(L'Amitié - Françoise Hardy)

Qui est en ligne

Visiteurs: 1100674