Entrée en Alzheimer

Une famille entre en Alzheimer comme on entre dans un Ordre,

avec la béatification en moins.

 

Quarante quatre ans de mariage:

Il y a quarante quatre ans, un 22 décembre, j'épousais Aline ou Aline m'épousait, enfin nous nous épousâmes. Ce fut un jour de bonheur, pour nous et nos familles.

La vie nous a donnés beaucoup de joies mais aussi beaucoup de tristesse, c'est ainsi pour tous les couples et c'est la vie de toutes les familles.

Pendant quelques vingt ans nous fîmes en sorte de bien élever nos deux garçons, Pierre et Pascal. La vie nous semblait douce, rien ne semblait pouvoir interrompre ces moments de bonheur.

Et puis ce 28 août 1983, Pascal, 19 ans, un costaud de 1m83, se noyait dans une baïne de la plage du Porge en Gironde. Ce fut horrible, en quelques instants nous perdions notre cadet. La vie après ne fut plus jamais la même, pour son frère Pierre, pour moi-même, mais surtout pour sa maman: quelque chose s'était brisée.

 

Le Diagnostic

L'été 98 fut très difficile, les comportements d'Aline n'étaient plus les mêmes depuis quelques temps. Elle devenait de plus en plus agressive. Je posais le problème à notre médecin traitant qui entreprit un traitement pour une dépression. Mais il s'avéra très rapidement de la nécessité de faire des examens plus approfondis. Dés septembre 99 un scanner, des tests sanguins. Un deuxième scanner en décembre, la neurologue, en janvier 2000.

Lors de ce rendez-vous, auquel j'assistais, quelle ne fût pas ma surprise: Aline ne savait pas quel jour nous étions, ni le mois, ni la saison, ni l'année, avait toutes les difficultés à écrire, compter…

 

Alors bien des comportements, des situations, qui auraient dû m'interroger, sont revenus à mon esprit:

- le livre qui depuis plusieurs mois restait sur la table de nuit avec la même page de marquée, alors qu'elle lisait beaucoup.

les problèmes lorsqu'elle cuisinait.

- les vœux qu'elle n'envoyait plus, qu'elle me demandait de faire,

- les chèques qu'il fallait que je rédige,

tout cela avec toujours de bonnes excuses que j'admettais, alors que depuis 35 ans elle assumait ce rôle de gestion du foyer.

Le diagnostic fut très clair, Aloïs ferait désormais parti de la famille, chacun devait s'y faire et vivre avec. Cela n'est pas toujours aussi facile que l'on puisse le dire ou le croire.

Mieux informé, le diagnostic aurait pu être réalisé plus tôt et le traitement engagé rapidement.

La difficulté fut de trouver les appuis médicaux, pas de problèmes pour la kiné, et l'orthophoniste, mais pendant 4 ans je n'ai pu obtenir de notre infirmière habituelle qu'elle prenne en charge Aline: LES QUOTAS!!!!!

Depuis donc six ans, j'assume et j'assure, mon aide, ma présence, mon soutien et mon affection, 24 heures sur 24, à mon épouse atteinte de cette « drôle de maladie ».

Les signes d'évolution démontrent les prémices de l'entrée dans la dernière phase.

Les problèmes de l'incontinence sont difficiles à gérer. L'objectif étant de garder un état sanitaire parfait, le coût financier est très lourd: 250 euros par mois, aucun financement.

 

Aline en AlzheimerDu fait du montant annuel de ma retraite (nous ne sommes pas imposés sur les revenus), l'AAH a été réduite au montant de 50 euros au mois de juillet 2005, mais passée à 75 euros au début de l'année. Pourquoi cette augmentation ? pas d'explication de la CAF!

Mon épouse percevant 5500 euros de retraite annuelle, c'est donc sur ma modeste retraite qu'une partie des besoins liés à la maladie de mon épouse est financée, sans compter le loyer pour les couples qui ne sont pas propriétaire de leur logement dont le montant atteint des sommets au pays du soleil.

Les jours passent et sont de plus en plus difficiles, moralement et physiquement.

J'arrive à m'octroyer quelques moments de répit.

Les visites du fils et de notre petite fille font beaucoup dans le besoin affectif d'Aline et pour mon équilibre.

 

Depuis février, avec l'aide de notre médecin j'ai trouvé une personne pour chaque mercredi matin. Le coût financier ne me permet de m'accorder qu'une petite matinée par semaine.

Aujourd'hui, j'ai vraiment besoin de déconnecter.

Plan d'Aups 6 juillet 2006

 
< Précédent
facebook

hardy

 
Cliquer pour télécharger la présentation
(L'Amitié - Françoise Hardy)

Qui est en ligne

Visiteurs: 1031639